Cérémonie des Vœux

Une année nouvelle est par définition une transition avec pour chacun le choix de bonnes résolutions. Beaucoup d’espoir aussi et de souhaits d’une jeune année forcément meilleure que sa défunte grande sœur.

Plus que par une simple transition, 2019 sera certainement marquée par la confirmation d’une profonde mutation de notre société comme elle n’en a que rarement connu   avec des enjeux de taille comme les changements climatiques ou les relations internationales qui directement ou indirectement impacteront notre quotidien vosgien.

La liste des manifestations de cette mutation paraît difficile à établir et l’exercice particulièrement long et fastidieux.   Il n’est pas aujourd’hui de mise.

Avant d’aborder la traditionnelle présentation des perspectives pour l’année nouvelle, je souhaite simplement vous faire part de mes réflexions quant à l’évolution possible et même très probable du fonctionnement des structures communales   dans la configuration que nous connaissons aujourd’hui.

L’existence même de certaines communes pourrait effectivement être remise en cause à moyen terme en raison notamment du transfert de nouvelles compétences, après bien d’autres, vers les communautés de communes et d’agglomération.

Exemple d’actualité.   En 2020, la gestion de l’eau et de l’assainissement entrera dans les compétences de la communauté d’agglomération de Saint-Dié-des-Vosges, malgré l’expression unanime du Conseil Communautaire contre la mesure   Nous ne bénéficierons malheureusement pas de son report en 2026 réservé aux seules communautés de communes, sauf dispositions nouvelles.   Pour quelle raison ? Je ne la connais pas. Peut-être d’aucuns prévoient-ils un nouveau découpage territorial avec des EPCI (établissements public de coopération intercommunale) de taille plus conséquente, allez savoir.

Que resterait-il alors des compétences communales ?? Très peu à vrai dire. Les écoles, les routes, le cimetière. Et encore.

Peut-être suis-je quelque part visionnaire, Je m’interroge tout de même quant aux répercussions sur les budgets des ménages   Ai-je tort ou raison, l’avenir nous le dira.

Puisqu’il est question d’avenir, étant donné que Marie-Line a dressé un bilan précis et complet des investissements réalisés en 2018, il m’appartient d’aborder les projets de cette dernière année pleine du mandat 2019.

En maintenant l’effort engagé depuis bientôt 5 ans en matière d’économies de fonctionnement qui ont porté leurs fruits, grâce à l’engagement fort de toute l’équipe municipale (L’excédent prévisible de fonctionnement pour 2018 avoisinera 600 000 € consacré bien sûr aux investissements).   nous allons entrer dans la phase finale du grand projet qu’est la construction de la nouvelle école unique stivalienne.

Cette réalisation nous tient particulièrement à cœur. elle constituera en effet :

  • Un engagement fort pour la protection de l’environnement avec la priorité donnée aux énergies renouvelables qu’il s’agisse d’utilisation ou de production,
  • Un gage de qualité pour l’enseignement dispensé aux élèves stivaliens et peut-être un jour à d’autres par nos enseignants.
  • Une source d’économies de fonctionnement non négligeable puisqu’estimée aux alentours de 90 000 euros annuels (transport, chauffage et entretien des bâtiments existants).

Certains pourraient légitimement s’inquiéter d’une hausse des impôts liée à ce projet de quelques 5 millions d’euros hors taxes avec les honoraires des cabinets   Il faut rappeler qu’il est potentiellement éligible à plus de 60% de subventions de l’Etat, du Département et d’autres.   Ne resterait donc à la charge de la commune qu’environ 2 millions d’euros hors taxes puisque chacun sait que la TVA sera récupérée à terme.   Donc, comme je l’ai écrit il y a peu, qu’ils se rassurent, il n’y a aucune raison d’augmenter les impôts. En effet nos capacités de remboursement de la dette vont très sensiblement s’améliorer en 2020 et plus encore les années suivantes   En clair, les économies de fonctionnement réalisées conjuguées à la diminution sensible de la charge financière devrait permettre de rembourser l’emprunt forcément souscrit dans des conditions plus que satisfaisantes.

Il appartiendra aux Conseillers municipaux de décider des investissements de l’année 2019 lors de la séance d’orientations budgétaires puis lors du vote du budget   Je ne vous donnerai donc ce soir aucune indication précise en la matière.

Même central et conséquent le projet école ne sera effectivement pas le seul engagement de l’année et Heureusement.

Il sera certainement question de la Rue du Stade et d’un parking ou encore du parvis de l’Eglise abbatiale.

Sans aucun doute nous vivons des temps quelques peu agités   submergés que nous sommes par une masse d’informations vraies ou fausses d’ailleurs.    Elles ont une fâcheuse tendance à nous faire perdre de vue les nécessités et les plaisirs du quotidien  

Certains prédisent un avenir incertain   N’est-ce pas le propre de l’avenir.   Nul ne peut dire avec certitude de quoi demain sera fait.

Il va donc s’agir pour l’équipe municipale, fidèle sur le pont, que je tiens à remercier et à féliciter pour son engagement sans faille, de maintenir le cap dans le seul intérêt de la commune et des stivaliens.

Gardons à l’esprit ce qu’écrivait Nicolas Machiavel en 1513 « Là où la volonté est grande les difficultés diminuent » et également les propos de l’ancien ministre un autre Nicolas, Hulot « ce qui est facile n’a pas de saveur »

26 familles se sont installées dans la commune en 2018.Je souhaite donc une chaleureuse bienvenue aux nouveaux habitants qui découvrent   j’en suis sûr   qu’il fait bon vivre à Etival, grâce à tous les précieux acteurs de la vie communale que je tiens à remercier aujourd’hui qu’il s’agisse du monde associatif, avec ses 34 associations dont 5 sportives qui portent haut nos couleurs, ou des services municipaux, techniques et administratifs.

Avec une pensée émue pour toutes celles et ceux qui sont dans la peine ou la souffrance, au nom de toute l’équipe municipale et bien sûr en mon nom, je vous souhaite une très bonne année 2019 dans la paix et la sérénité.

Vive Etival-Clairefontaine et vive la France

Partagez !